Pierre Mendès France
Lycée
Vitrolles
 

Description de la Mention Complémentaire

lundi 11 avril 2011, par Claude VIDAL

FORMATION de niveau 4 :
Durée 1 ans : L’accès en formation est ouvert aux candidats titulaires du baccalauréat professionnel spécialité aéronautique

Cette mention vient en complément du baccalauréat professionnel aéronautique (option mécanicien - systèmes - cellule (MSC)).
 
Les élèves qui suivent cette formation se préparent aux épreuves d’un diplôme national (mention complémentaire) et d’une licence théorique à portée européenne PART 66 .
 
La mention complémentaire aéronautique, a pour objectif principal la spécialisation en maintenance et l’approfondissement des connaissances dans l’une des deux options suivantes :
· Avions à turbomachines (AMT)
· Avions à moteurs à pistons (AMP)

Activités professionnelles :
Prendre connaissance du travail :

- Préparer chronologiquement des tâches à effectuer à l’aide d’une documentation technique,

- Prendre connaissance des consignes d’hygiène et de sécurité propres à l’intervention.


Contrôler et diagnostiquer :

- Contrôler visuellement et à l’aide d’instruments de mesure la conformité de l’état des systèmes mécaniques, hydrauliques, électriques,

- Comprendre l’origine d’une panne et déterminer les actions à mener pour remettre le système en état.


Remettre en état, régler :


- Démonter le système à réparer, remplacer les pièces usées ou défectueuses, remonter l’ensemble,

- Régler les organes mécaniques ou électroniques,

- Assurer l’approvisionnement en pièces de rechange,

- Commander et utiliser des pièces d’origine certifiée.


Vérifier et rendre compte :

- S’assurer que les systèmes sont correctement remontés,

- Remplir et signer des fiches techniques d’intervention
 
La mention complémentaire aéronautique est la base théorique pour obtenir la qualification européenne PART 66 (Licence B)
 
Correspondance entre les options de la MC aéronautique et les désignations indiquées par la PART 66.
options de la MC aéronautique de niveau IV
désignations PART 66
Avions à turbomachines (AMT)
B.1.1
Avions à moteurs à pistons (AMP)
B.1.2
 
Les candidats ayant suivi une scolarité complète préparant à la mention complémentaire Aéronautique dans un centre de formation agréé partie 147, et ayant une note supérieure ou égale à 10/20 donne lieu à un certificat d’examen délivré par le centre d’examen agréé partie 147.(partie théorique de la licence)
 Le titulaire de ce certificat, suivant l’option obtenue, pour obtenir une licence au sens du règlement CE 2042/2003 du 28 novembre 2003,doit effectuer un temps de pratique professionnelle 
 L’acquisition d’un diplôme national conjointement à une licence donne une réduction d’ années d’expériences pour la validation de la licence.

 


PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL
 
La durée de la formation en milieu professionnel est de 14 semaines.
 
1. Objectifs
La formation en milieu professionnel doit permettre de développer les compétences suivantes :
– communication, relation avec les différents interlocuteurs et services (équipage, clients, organismes de sécurité,
gestionnaire du site, etc.),
– participation à des travaux d’urgence, à des situations de maintenance d’escale...
– participation à des essais réels après intervention...
La répartition de la formation (étalement, choix des entreprises…) est définie en étroite concertation avec les entreprises
concernées.
 
Chaque période sera sanctionnée par un bilan individuel établi conjointement par le tuteur, l’équipe pédagogique et l’élève. Ce bilan indiquera l’inventaire et l’évaluation des tâches et activités confiées au candidat et les performances réalisées pour
chacune des compétences prévues.
 
2. Organisation
 L’organisation de la période de formation doit faire l’objet obligatoirement d’une convention entre le chef de l’entreprise accueillant les élèves et le chef de l’établissement scolaire où ces derniers sont scolarisés, conformément à la convention type définie par la note de service n° 96-241 du 15 octobre 1996 modifiée par la note de service DESCO A7 n° 259 du 13 juillet 2001.
L’équipe de formateurs devra élaborer un dossier de suivi de la formation individuelle du stagiaire en entreprise qui consigne pour chaque période un bilan individuel établi conjointement par le tuteur, l’équipe pédagogique et l’élève. Ce bilan indiquera l’inventaire et l’évaluation des tâches et activités confiées au candidat et les performances réalisées pour
chacune des compétences prévues.
La formation est répartie en 2 ou 3 périodes, si possible dans des entreprises différentes.
Au terme des périodes de formation, le candidat constitue un dossier comprenant d’une part un rapport de stage et d’autre part, des attestations de stage.
Le rapport développe :
– la présentation de l’entreprise d’accueil (aspects économiques, humains, techniques),
– les activités de l’élève et principalement les aspects techniques,
– l’analyse des acquis.
Les attestations de stage permettent de vérifier la conformité réglementaire de la formation en milieu professionnel (durée, secteur d’activité).
Un candidat qui n’aurait pas présenté ces pièces ne pourra pas subir l’épreuve U2 (évaluation de l’activité professionnelle).
Le recteur fixe la date à laquelle le dossier doit être remis au service chargé de l’organisation de l’examen.
 
Lycée Pierre Mendès France – Avenue Yitzhak Rabin - 13741 Vitrolles – Responsable de publication : Richard Maimoun, Chef d'établissement
Dernière mise à jour : mercredi 15 juillet 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille